Jules Vallès

valles

  commander   amz 1


Le livre : Fils d’un professeur de collège méprisé et d’une paysanne bornée, jules Vallès raconte :
"Ma mère dit qu’il ne faut pas gâter les enfants et elle me fouette tous les matins. Quand elle n’a pas le temps le matin, c’est pour midi et rarement plus tard que quatre heures."
Cette enfance ratée, son engagement politique pour créer un monde meilleur, l’insurrection de la Commune, Vallès les évoqua, à la fin de sa vie, dans une trilogie : L’Enfant, Le Bachelier et L’Insurgé.
L’histoire de Jacques Vingtras fut écrite en 1875 et c’est pourtant l’histoire des mal-aimés de tous les temps !


     
           Le Bachelier    Les Hauts Murs     L'insurgé      L'Enfant de la haute mer

Acheter
achat amz
Jules Vallès : Né en 1832, mort à Paris le 14 février 1885 est un journaliste, écrivain et homme politique français d’extrême gauche. Jules Vallès est le troisième enfant de Jean-Louis Vallez et de Julie Pascal. Fondateur du journal Le Cri du Peuple, il fait partie des élus de la Commune de Paris en 1871. Condamné à mort, il doit s’exiler à Londres de 1871 à 1880. prépare l’agrégation de grammaire et est admissible en 1845. Il est alors nommé professeur au Collège royal de Nantes. Il sera reçu à l’agrégation en 1847. EN 1869, il est candidat aux élections législatives contre un « républicain », Jules Simon, et un « impérial », Lachaud. Son programme : "J’ai toujours été l’avocat des pauvres, je deviens le candidat du travail, je serai le député de la misère ! La misère ! Tant qu’il y aura un soldat, un bourreau, un prêtre, un gabelou, un rat-de-cave, un sergent de ville cru sur serment, un fonctionnaire irresponsable, un magistrat inamovible ; tant qu’il y aura tout cela à payer, peuple, tu seras misérable ! " Durant la Commune, Jules Vallès intervient contre les arbitraires, pour la liberté de la presse. Il appartient à la minorité opposée à la dictature d’un comité de Salut public. Durant la Semaine sanglante, 20 000 personnes seront fusillées par l’armée régulière. Deux faux Vallès seront exécutés par méprise.